Medicaments

 » Nous sommes tous ensemble !
Réussir le déconfinement,
c’est possible à condition de … »
En fonction de la carte du déconfinement, nous allons tous progressivement être amenés à retrouver
notre liberté de circulation. Il est important que cette étape se passe bien, et que tous les
départements puissent passer définitivement au vert.
Des résultats très encourageants
J’aimerais attirer votre attention sur ces articles du Journal International de Médecine en date du
1er mai
https://www.jim.fr/medecin/actualites/pro_societe/e-docs/
direct_1er_mai_les_masques_tombent_moins_de_4000_covid_en_rea__182812/
document_actu_pro.phtml
Y sont publiés des résultats très encourageants. On y lit que:

  1. les chiffres fatidiques sont très en baisse
  2. l’arrêté interdisant la prescription de l’hydroxychloroquine par les médecins en ville n’a toujours
    pas été levé et un groupe de médecins insiste car c’est une remise en question de leur liberté à
    prescrire les traitements qui leur semblent le plus efficaces pour leurs patients
  3. enfin, l’âge médian au décès de Covid-19 est 84 ans !!! ….encore plus élevé que celui au décès
    toutes causes confondues qui est de 83 ans.
    Des connaissances acquises désormais
    Rappelons qu’il est maintenant acquis que ce virus atteint plus facilement les personnes âgées,
    souvent en carence, et souffrant par ailleurs d’autres pathologies. Nos anciens sont effectivement
    une population à risque de même que les personnes plus jeunes mais atteintes par ailleurs de
    pathologies chroniques comme le diabète, l’obésité ou les maladies cardiovasculaires. En dehors de
    ces sujets à risques, le taux de létalité de ce Covid 19 est donc très faible, et même chez les jeunes
    est extrêmement bas, partout dans le monde.
    Petit à petit, les chercheurs et médecins ont été amenés à mieux comprendre le mécanisme de
    l’infection au Covid 19.
    https://www.alternativesante.fr/coronavirus/covid-19-la-piste-du-microbiote-vers-un-nouveauparadigme
    https://youtu.be/PgaRJPL8cmE
    Il s’agit donc d’agir à la fois sur le virus mais aussi sur une bactérie, c’est là une connaissance
    capitale, ouvrant à des solutions !
    Quelles solutions en naturopathie ?
    En tant que naturopathe, je ne saurais trop souligner l’importance d’une alimentation équilibrée, la
    prise en cas de carence avérée de zinc, de vit B et D, la nécessité de gérer son stress, de
    prendre du repos et de faire de l’exercice.
    Rappelons que la peur entraîne systématiquement une baisse du système immunitaire.
    Les conseils ci-dessus devraient vous permettre de traverser cette crise sans difficulté
    particulière. Néanmoins, en cas d’infection avérée par le Covid 19, vous avez à votre disposition
    différents traitements alternatifs:
  4. la prise de vitamine C à forte dose, comme le conseille le Dr. Labrèze
    https://youtu.be/L6UrnYXfeqc. sachant que celle-ci est:
  • bactéricide et virucide,
  • protège des radicaux libres et du stress oxydatif,
  • active la vitamine B9, notamment responsable de la formation de sang et de l’oxygénation.
    à défaut d’injections comme on le fait ailleurs (voir annexe 2)
  1. la cure d’argile suivant le protocole du Dr. Allègre
    http://jade-allegre.com/boutique/commande/evenements/
    L’absorption d’argile fait sens dans la mesure où il nettoie le système digestif, susceptible d’héberger
    les coronavirus…
  2. la prise de chlorophyle qui est un puissant oxygénant de tous les tissus, comme vous l’explique
    Virginie André, naturopathe : https://doctonat.com/chlorophylle-bienfaits-posologie/
    Quels protocoles en allopathie ?
    De même, en allopathie, certains protocoles s’avèrent efficaces .
    Voici le résumé que fait le Dr. Besnaimou sur les traitements allopathiques connus avant la miavril fonctionnant sur le covid 19:
    · Hydroxychloroquine + Azithromicyne : Pr Didier Raoult (France) et Dr Steven Smith,
    · Hydroxychloroquine + Azithromicyne + Sulfate de zinc : Zev Zelenko (USA).
    · Azithromycine + Singulair + Zinc : Médecins de l’Est, Philippe de Joux.
    · Chloroquine + Doxycycline : médecin de Long Island (USA).
    · Macrolide + C3G : Sabine Palliard-Franco (France).
    · Azithromycine + Effizinc + Singulair + Héparine : trois médecins généralistes (France)
    ainsi que l’oxygénation en caisson hyperbare comme à l’hôpital de Vannes qui grâce à ce procédé,
    n’a jamais connu de saturation dans son service d’urgences :
    https://www.letelegramme.fr/france/co…
    Comme je l’écrivais plus haut, l’arrêté interdisant la prescription de l’hydroxychloroquine par
    les médecins en ville n’a toujours pas été levé (Voir annexe 1). Or vous constatez que ce
    produit entre de manière récurrente dans la panoplie des médicaments efficaces contre le
    covid 19.
    Ce sont nos droits fondamentaux qui sont en jeu. Le droit de chaque médecin à administrer à ses
    patients le traitement qui lui semble le plus adéquat ainsi que celui de chaque patient à discuter en
    toute liberté du traitement que l’on souhaite lui donner ne doivent pas être remis en question.
    Je suggère donc de soutenir l’action collective initiée par la plateforme
    MySMARTcab/NOUBLIONSRIEN afin de défendre nos droits à soigner et à être soigné.
    Ce collectif de plusieurs avocats s’engage à défendre nos droits fondamentaux . Ce n’est pas
    simplement une pétition de plus à signer. C’est une véritable action en justice, à laquelle vous
    pouvez adhérer et dont tous les détails de cette action sont accessibles dans ce lien:
    https://www.leguevaques.com/Coronavirus-Covid19-Droit-de-soigner-d-etre-soigne_a662.html
    Pour le moment, vous pouvez vous pré-inscrire afin que ce collectif puisse évaluer l’ampleur de
    notre soutien- sans autre engagement en cliquant sur ce lien : https://noublionsrien.fr/
    Des outils ont maintenant été mis en place pour que vous puissiez partager cette information
    https://noublionsrien.fr/presub-share-1?
    id=no7ar8lrymnyctivmro3257p7f4u98kzmg26po9319ock1eks93m9m9qmzjrlgwj
    N’hésitez pas !
    Pour conclure, je vous livre un conte de la tradition Soufi qui a beaucoup circulé depuis le
    début de cette crise.
    Nasruddin* et la peste.
    «La peste était en route pour Bagdad quand elle a rencontré Nasruddin.
  • Où vas-tu? demanda Nasruddin.
    La peste répondit:
  • A Bagdad tuer dix mille personnes.
    Plus tard, la peste croisa de nouveau Nasruddin.
    Très en colère, le mollah lui dit:
  • Tu as menti. Tu as dit que tu tuerais dix milles personnes et tu en as tué cent mille.
    Et la peste répondit:
  • Je n’ai pas menti, j’en ai tué dix mille, les autres sont morts de peur»
    *Nasruddin : personnage mythique de la culture moyen-orientale du XIIIème siècle.
    Elisabeth Murillo, naturopathe / ekm.therapie@gmail.com
    Accès à nos dernières newsletters et toutes les informations fournies depuis le début de la crise par
    ce lien https://www.therapies-complementaires.net/newsletters/
    Annexe 1 : mise en place de l’interdiction de délivrer du Plaquenil (hydroxychloroquine)
    En octobre 2019, Agnès Buzin alors ministre de la santé propose d’interdire à la vente libre
    l’hydroxychloroquine, commercialisée sous le nom Plaquenil par le laboratoire Sanofi.
    Le 13 janvier, un arrêté classe le plaquenil «substance vénéneuse». Il ne sera désormais délivrable
    que sur ordonnance, alors qu’il avait été en vente libre depuis des décennies.
    https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?
    cidTexte=JORFTEXT000041400024&categorieLien=id
    Le 17 février, A Buzin démissionne,
    Le 23 mars, Olivier Véran annonce un futur décret interdisant la prescription d’hydroxychloroquine
    hors des hôpitaux,
    https://www.lequotidiendupharmacien.fr/archives/veran-interdit-la-prescriptiondhydroxychloroquine-hors-amm-en-ville
    et le 25 mars, on peut lire dans le lien https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?
    cidTexte=JORFTEXT000041755775&categorieLien=id
    « La spécialité pharmaceutique PLAQUENIL © et les préparations à base d’hydroxychloroquine ne
    peuvent être dispensées par les pharmacies d’officine que dans le cadre d’une prescription initiale
    émanant exclusivement de spécialistes en rhumatologie, médecine interne, dermatologie,
    néphrologie, neurologie ou pédiatrie ou dans le cadre d’un renouvellement de prescription émanant
    de tout médecin.»
    On considère que l’autorisation de prescrire de l’hydroxychloroquine en milieu hospitalier à partir
    du 26 mars est déjà un progrès car avant, c’était interdit !
    https://www.sudradio.fr/societe/la-chloroquine-pourra-finalement-etre-prescrite-par-les-medecinshospitaliers/
    Des mesures disciplinaires seront prises à l’encontre des médecins qui n’auraient pas suivi les
    protocoles validés par le ministère de la santé
    https://www.republicain-lorrain.fr/sante/2020/04/25/des-medecins-mosellans-sommes-de-se-taire
    Annexe 2 : diverses études portant sur les protocoles avec injection de vitamine C et le refus
    de notre comité scientifique de les appliquer :
    • Pr Paul MARIK.
    Le protocole (en anglais) du professeur Paul MARIK, maj. du 26 mars 2020.
    • Dr. Richard Cheng, MD, PhD, Orthomolécular org.
    Traitement efficace à haute dose de vitamine C des patients atteints d’une infection grave et
    critique au Covid-19, 18 mars 2020.
    • New York Post.
    Hôpitaux de New York traitant des patients atteints de coronavirus avec de la vitamine C, 24
    mars 2020.
    • Shanghai management guideline.
    for Covid-19 consensus and guidelines · New coronavirus infections.
    Puis
    • la requête de Maître Jean-Pierre JOSEPH.
    «Protocole du Pr MARIK / Ministère de la Santé» devant le Conseil d’État, 31 mars 2020.
    • la lettre du Dr. Labrèze au ministre de la santé.
    https://www.ipsn.eu/faut-il-utiliser-la-vitamine-c-contre-le-coronavirus/
    • et le refus opposé par le gouvernement.
    https://www.leslignesbougent.org/petitions/covid-19-sauvons-des-vies-vitamine-c/
    vous lirez « La haute institution a immédiatement réagi en nommant dans les 24 heures un
    rapporteur sur le dossier. Mais dans les jours qui ont suivi, la requête du Dr Labrèze a été
    rejetée par le Conseil d’État, qui a classé l’affaire arguant que «les hôpitaux ne connaissent
    pas le protocole décrit par le collectif.»
    Annexe 3 : les questionnements sur les traitements tout au long de la crise
    • Le 7 avril, le DR Cameron Kyle-Sidell urgentiste à New York interpelle par on discours. On
    n’appliquerait pas le traitement adéquat aux patients atteints du Covid-19.
    https://www.youtube.com/watch?v=lzNsgCmLgxA
    • A sa suite, un cardiologue Italien, le Dr. Sandro Giannini, qui travaille à Bologne, remet en
    question l’origine des décès.
    https://www.egaliteetreconciliation.fr/Coronavirus-l-espoir-depuis-la-decouverte-de-SandroGiannini-58949.html
    https://www.parismatch.com/Actu/Sante/Coronavirus-Les-accidents-thrombo-emboliquesprincipal-facteur-letal-1682091
    • Et en parallèle, le Pr Perronne réclame la prise en charge des malades par des traitements
    efficaces dans cette situation d’urgence.
    http://www.francesoir.fr/societe-sante/christian-perronne-en-tant-de-guerre-la-vision-de-lamedecine-doit-sadapter-avant-quil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *